Qui n’a jamais joué à Assassin’s Creed ? (Assassine Scride selon le gérant de ciné). au moins une fois pour essayer ?  Même si on est pas fan, il faut reconnaître la popularité de la licence. Quid du film ? Le projet fou d’un film Assassin’s Creed a t-il donné naissance à un navet ou à une bonne adaptation ? : SiempreGaga et Observateur nous donnent leur avis… divergents.

jvlcreedk
                                 18% ici, 3,6 étoiles chez nous… que diable ?

I/ Le casting :

Observateur : Le cast fait peur dès l’entrée en salle. Michael Fassbender est certes un bon Magnéto mais son jeu d’acteur n’est pas forcément celui d’un personnage principal. Marion Cotillard, la touche féminine Française sur le théâtre Hollywoodien : gros risque.

Le résultat est plutôt mauvais. Le personnage de Callum passe juste pour un psychopathe sans aucune émotion palpable (excepté lors d’une scène d’exécution). Marion joue « correctement ». Mention pour le doublage : elle a dû parler en anglais et se doubler en Français par-dessus, ce qui expliquerait sa VF de pucelle. Seule C.Rempling et J.Iron interprètent correctement leurs rôles de templiers rigides et utopistes. Les autres acteurs sont tous inutiles et interchangeables (dédicace au petit jeune et Moussa).

Gaga : Sur les 150 millions (minimum) de piécettes allouées au film, un bon petit paquet a dû tomber dans la popoche des acteurs du films, tant le cast est bon : Michael Fassbender est toujours impeccable malgré les différentes palettes d’émotions que ses personnages doivent traverser, Marion Cotillard fait du bon boulot, mais il est vrai que le doublage français sur du jeu en anglais rend extrêmement bizarre, sa façon de parler semble sortir tout droit d’un jeu vidéo… Wait. Jeremy Irons remplit son rôle de big boss d’Abstergo et la froideur de Charlotte Rempling est comme toujours un régal.

Ajoutez à cela des seconds couteaux extrêmement sympathiques (Brendan Gleeson, Denis Ménochet, Ariane Labed !) et vous obtiendrez le gros point fort du film : son cast haut de gamme.

ac-acteurs
                                                                Oui oui, vous êtes beaux

II/ le cadrage, les décors :

Observateur : Le cadrage n’a rien de particulier, quelques rares touches personnelles du réalisateur, pas de folies. C’est classique même dans le feu de l’action, aucune nervosité ne s’installe : et c’est dommage. Quelques scènes de poursuite sans plus. Mention caca pour la fameuse course de charrette suivit d’un saut dans un ravin : puis le héros s’agrippe et survit *roulement des yeux dans la salle*. Les scènes en CGI de batailles entre sarrasin et inquisition espagnole sont agréables mais rares. La ville est cependant bien reproduite.

Gaga : Petite déception de ce côté-ci si comme moi vous avez vu le précédent film du réalisateur Justin Kurzel, MacBeth, qui niveau réa et photo dépotait carrément. Ici, une caméra et des cuts bien plus rapides peuvent rendre l’action peu lisible par moment pour ceux qui n’aiment pas ça… je peux comprendre, on peut en revanche saluer les plan séquences des différentes entrées dans l’Animus, ainsi que les scènes d’action  mêlant Callum dans le présent et Aguilar dans le passé, qui donnent  aux péripéties un surplus de réalisme (Fassbender faisant réellement de la grimpette, et les séquences et cascades espagnoles étant tournées sans aide numérique, dans des décors réels)

Les décors de premier plan sont toujours d’une grande qualité mais un arrière-plan numérique peu utile vient parfois gâcher la fête.. Dommage. Mention spéciale en revanche aux locaux  épurés d’Abstergo et à la machine permettant l’entrée dans l’Animus, car oui, on se serait fait chier si Fassbender était resté au calme dans son lit à chaque synchronisation comme dans les jeux.

assassin-creed-5
Vraies cascades, vrais décors.. Pas parfait, mais loin de la bouillie numérique de certaines productions sans âme.

III/ Le chara design, les costumes :

Observateur :  Les assassins sont classes dans leurs costumes d’époque mais dès qu’on revient en 2016, ils sont déguisés en « clodo du coin » avec une parka grise et trop large. Les armes (grenades, lames et flèches) sont montrées par pur fan service. Mention spéciale pour les services de sécurité des templiers qui ne possède que des bâtons et UNE arbalète pour maîtriser toute une population carcérale de tueurs. Pourtant on sent qu’y a du pognon, même leurs ceinturons possèdent un petit logo templier : pas du tout ridicule :) .

Gaga : Effectivement, les assassins ont la grande classe, encore plus quand c’est Fassbender sous la capuche. On remarque assez rapidement l’excellent travail opéré sur les costumes espagnols d’époque (1492), et le design des uniformes dans le présent est classique mais reste efficace.

Comme dit précédemment, les acteurs font véritablement le café et parviennent donc à convaincre sans peine de la réalité de la situation. Quelques Easter Eggs bien venus font écho aux jeux mais il s’agit là de bons Easter Eggs, uniquement visuels, non appuyés avec insistance… Seul le vrai fan reconnaitra ses joujoux préférés.

Pas d'Easter Egg de gros glitch dégueulasse cependant, j'ai été un peu déçu
             Pas d’Easter Egg de gros glitch dégueulasse à relever par contre, j’ai été un peu déçu

IV/ La musique et l’ambiance sonore :

Observateur : Symptomatique des mauvais films, la musique est présente sur TOUTES LES SCÈNES. Un peu de rock, tantôt de la musique d’ambiance. C’est juste énervant. Je vous rappelle qu’il ne suffit pas d’ajouter de la guitare et une batterie pour rendre l’action plus excitante. Et il est où WoodKid ?

Gaga : Comme vous tous, j’ai eu très peur pour la musique du film après visionnage de la bande-annonce… J’ai ensuite eu de nouveau peur lors d’une des premières scènes du film, où une bonne grosse guitare électrique fait son apparition et « caresse » nos pauvres oreilles… Heureusement elle disparait par la suite, et ne reviendra que très peu, laissant place à une partition made in Jed Kurzel (pistonné !) vraiment intéressante.

Alors certes, vous ne ressortirez pas de la salle en sifflotant un nouveau thème marquant de l’histoire du cinéma, mais il faut bien avouer que peu de films parviennent à faire ceci… Les musiques du film restent bonnes et accompagnent parfaitement l’action à l’écran.

Pas simple d'illustrer la musique... Alors voici un Fassbender trop classe à la place
                 Pas simple d’illustrer la musique… Alors voici un Fassbender trop classe à la place

V/ Le scénario, le rythme :

Observateur : En relation directe avec le jeu et semble fidèle en grande partie, il a fallu faire des concessions. On a bien senti l’Assassin’s Creed 2 et 3 (voir 4, 5..) en route : des acteurs restent en second plan de manière à réserver de l’intrigue (notamment Denis Ménochet). Des éléments scénaristiques sont incohérents. C’est surtout les scènes dans le présent qui posent problème :  les séances d’écritures ont dû être difficile.

Gaga : Le ton est donné à l’aide d’un texte défilant en début de film, et si l’intrigue peut prêter à sourire (Une pomme magique qui renferme le… libre-arbitre ?), il ne faut pas oublier que le scénario à base de fin du monde 2012 des premiers jeux n’est pas beaucoup mieux, et je ne parle même pas des derniers…

Il s’agira donc de comprendre que, tout simplement, les Templiers pensent éradiquer violence etc en privant certaines personnes, voire toutes, de leur libre-arbitre, la pomme permettant en gros de plier autrui à sa volonté. C’est un peu tiré par les cheveux et complètement dystopique oui, mais pourquoi pas, si c’est bien raconté ?

Et selon moi, ça l’est. Énormément de gens ont reproché au film de se situer un peu trop dans le présent, et je trouve au contraire ça fort d’avoir eu les balls de proposer un film qui change un peu la donne (coucou Hitman) et qui prend son temps, chose extrêmement importante si l’on veut étoffer un tant soit peu ses personnages.

Niveau rythme c’est également du très bon, l’intrigue avance quand il faut, les personnages évoluent sans utilisation de grosses ficelles scénaristiques, et même si le film ouvre sa fin pour une potentielle suite, on ne ressort pas frustré de la salle, les personnages ayant tous bouclé au moins une de leurs intrigues personnelles.

df-02558

Conclusion :

Observateur : Pour moi, c’est un film symptomatique des adaptations de jeux-vidéo : a noter que le fric a dû majoritairement partir dans le casting. Je mettrais comme note : pasauniveaudeWarcraft/20. Et sinon il y a Rogue One en ce moment au ciné :).

Gaga : Je dirais pour ma part que le film est bon, pas excellent, pas nul, bon. Et, juste.

Les défis à relever quand il s’agit d’adapter un jeu-vidéo au cinéma sont monstrueux : Il faut rendre le tout cinématographique, il faut contenter les fans, il faut attirer le public qui ne connait rien aux jeux… Pas évident donc, et je trouve pourtant que le film s’en sort avec les honneurs. J’ai beaucoup lu que tout dans le film était tout blanc ou tout noir (Assassins = gentils, Templiers = méchants), mais je pense que ces personnes se sont tout simplement trompé de salle (je ne me l’explique pas autrement).

Également, la critique qui déplore que le film se passe à 60% dans le présent n’a selon moi pas lieu d’être, vous vouliez vraiment du 90/10, avec uniquement comme fil conducteur l’intrigue dans le passé à base de « Va tuez José c’est un méchant templier » ? Non parce que pour ça, vous avez les jeux hein.

Au vu de l’effort mis en œuvre pour rendre l’univers cohérent, palpable, j’aurais cependant aimé que les combats soient un brin plus graphiques : ça tranchouille énormément mais point de sang sur les plates-bandes, dommage (même si je comprends pourquoi hein, il faut bien sûr qu’un maximum de monde puisse le voir afin de rentabiliser les millions investis, et c’est de toute façon déjà couillu de le proposer en -12 ans alors passons)

En définitive, un peu comme pour Warcraft, il faut croire qu’il faut forcément que les développeurs d’un jeu disposent des rênes de l’adaptation pour que celui-ci soit présentable. Ajoutez à cela des réalisateurs de talent qui ont quelque chose à ajouter et hop, voilà un bon film (bon en vrai il faut des sous aussi).

Et ne soyons plus étonnés que tout le monde crache sur les adaptations de JV, puisqu’à chaque fois, tout le monde crache dessus avant même qu’elles ne soient sorties  ¯\_(ツ)_/¯

2 COMMENTS

    • Le risque c’est que ça perde un peu le lecteur mais ça aide aussi à se faire un premier avis objectif pour se décider à aller le voir ou non, alors bon :°