Tomb Raider a déjà eu droit à deux adaptations filmiques particulièrement dégueulasses en 2001 et 2003, avec Angelina Jolie dans le rôle-titre. Et si vos souvenirs vous font croire que ces films sont bons, revoyez-les. Pour ce film-ci, il était question d’adapter le reboot vidéoludique de 2013, avec quelques miettes de sa suite de 2015.

Et avant de commencer, n’oubliez pas que ce résumé spoile à mort, de la même manière que celui sur Hitman ou encore celui sur Ratchet & Clank (mes yeux saignent rien que d’y repenser).

Et que ce n’est pas une critique car il aurait été impossible de faire mieux que cet article de la misère sexuelle made in Le Figaro (cette aberration vaut le coup d’œil, croyez-moi).

Bref, c’est parti.

C’était évident depuis le début : ce film est un cou monté

Peu avant le début du film, surprise, on a droit au teaser du prochain jeu : Shadow of the Tomb Raider. Et je pense avoir vu davantage de sourires sur les visages des spectateurs pendant ce teaser que pendant le film. Misère.

Le film s’ouvre sur de la narration, procédé assez classique pour ce genre de film. On y apprend qu’il y a bien longtemps au Japon, la reine-sorcière Himiko posait quelques problèmes à ses citoyens puisque ces derniers avaient la fâcheuse tendance à décéder quand ils se trouvaient en sa présence. C’est pas mal pour éviter une trop forte croissance démographique, mais c’est relou pour organiser les soirées : on ne savait plus qui venait et qui était mort. C’est pourquoi elle a finalement été enterrée vivante, dans un endroit tenu secret.

Retour au présent avec notre premier aperçu de la célèbre Lara Croft, qui est occupée à mettre deux trois taquets sur un ring de boxe. Ou plutôt, à se prendre deux trois taquets puisqu’elle se fait rapidement maitriser, grâce à une petite technique d’étranglement pas piquée des hannetons. Je suppose que jamais nous ne reverrons Lara dans cette position plus loin dans le film… ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Après son entrainement, Lara vole la pomme du gérant des lieux, subtil moyen de nous faire comprendre qu’elle a besoin d’argent. Ce n’était pas vraiment nécessaire puisque la scène suivante aurait pu suffire : on y apprend en effet que Lara est livreuse Deliveroo. Elle participe d’ailleurs à une chasse au renard pour gagner de l’argent, sorte de course-poursuite durant laquelle le « renard » doit échapper à une horde de livreurs Delivero à travers la ville.

Au moins maintenant, vous savez ce que faisait votre livreur quand il arrive en retard.

C’est là qu’on comprend que Lara a investi tous ses points de compétence en vélo plutôt qu’en boxe. Habile.

Malheureusement pour Lara, elle est victime d’un flashback-placé-pile-au-bon-moment-du-film-pour-que-ça-impacte-l’histoire, qui la fait percuter une voiture de police. Le flashback nous apprend que son père Richard a disparu depuis 7 ans, lors de ses recherches pour trouver Himiko. Au commissariat, Lara est récupérée par la probablement très honnête Anna, qui gère les affaires de la famille Croft.

Car oui, Lara pourrait en fait devenir très riche, si seulement elle acceptait de signer un papier attestant de la mort de son père… Elle hésite car l’État menace de tout saisir, et parce son père lui a laissé un petit casse-tête chinois à résoudre, qu’elle ne peut récupérer qu’en signant. Mais Lara s’en fiche, elle le résout immédiatement parce qu’il faudrait vraiment que l’intrigue avance, et découvre alors une clé et une lettre.

Anna, l’honnêteté incarnée

La lettre est en fait une énigme, que voici : « La première lettre de ma dernière destination ». Lara comprends que la dernière destination est la supposée mort de son père, elle se rend donc au tombeau du manoir Croft, où elle appuie sur la première lettre visible sur la tombe de son père. Bravo le veau.

Un passage secret s’ouvre alors, et Lara découvre que Richard cachait bien son jeu ! Quand il l’abandonnait quand elle était enfant, ce n’était pas pour les affaires mais pour voyager et découvrir les merveilles du monde… Son absence répétée est donc totalement excusable. Puis, dans un message vidéo laissé par Richard, Lara est sommée de bruler l’intégralité des documents liés à Himiko.

Ce qu’elle ne fait pas, bien entendu. Elle a dû louper le QTE.

À la place, elle va se servir de tout ceci pour retrouver son père ! Admirable, elle se rend donc au Easy Cash le plus proche pour y vendre son médaillon familial à Nick Frost version barbu, qui doit avoir du mal à payer ses factures quand il ne joue pas pour Edgar Wright. Lara repart avec 8.000 livres direction Hong-kong car un bateau utilisé par son père pourrait s’y trouver.

Sur place, elle se fait voler son sac par trois jeunes malandrins… L’occasion de nous montrer ses compétences de Parkour, et sa capacité à être sauvée au dernier moment par le scénario. (Ici, l’un des jeunes trublions la menace d’un couteau quand tout à coup, Lu Ren le chinois bourré tire en l’air à la carabine, faisant fuir la menace).

Toi aussi tu as un débardeur ? Soyons amis

Rapidement, nos deux personnages remarquent qu’ils ont beaucoup en commun : un père disparu, et la pauvreté. Mais comme Lara vient d’obtenir quelques piécettes grâce à son médaillon, elle décide de profiter du malheur de Lu et l’oblige à l’accompagner dans « La mer du diable », contre de l’argent. Sympa Lara, vraiment.

Sur le bateau, très vite, c’est le bordel : la tempête fait rage à l’approche de l’île de Yamatai et le bateau finit par percuter un rocher, par l’arrière. Lu est éjecté du navire par une vague et Lara utilise un cheat code qui lui permet de faire un bond incroyable jusqu’à la surface de l’eau. Elle a heureusement mis quelques points de compétence en nage et parvient donc à rejoindre la rive, où elle est immédiatement assommée.

Elle se réveille le lendemain, dans la tente de Walton Goggins, très bon acteur notamment vu dans Django Unchained et Les 8 Salopards. Il incarne ici Mathias Vogel, le big boss des lieux, qui travaille pour la Trinité, une organisation secrète qui veut retrouver Himiko pour obtenir son pouvoir et dominer le monde blablabla vous connaissez la chanson.

Walton ‘Tarantino dépêche toi de refaire un film stp’ Goggins

On apprend également que depuis 7 ans, Mathias tente de trouver le tombeau de cette chère Himiko en dynamitant au pif différents recoins de l’île (astucieux). Il avoue également avoir tué Richard Croft, ce qui ne fait pas particulièrement plaisir à Lara. Seulement, elle ne peut pas trop la ramener, puisque grâce au carnet de son père (qu’elle devait bruler, rappelons-le), Mathias va pouvoir trouver le tombeau ! Merci Lara.

Au cas où le spectateur n’aurait pas encore compris que Mathias est le grand méchant, ce dernier tue un des travailleurs (tous sont des pêcheurs égarés) parce qu’il tousse. Bah oui, ça évite la paperasse, et puis il avait pas une bonne mutuelle de toute façon. Lu en revanche est vivant, et a également été retrouvé par la Trinité. Ce dernier donne des coups de pelles dans les larbins du méchant pour que Lara puisse s’échapper, ce qu’elle fait.

Elle évite les balles grâce au pouvoir du Parkour et parvient finalement à s’évader en sautant tombant dans une rivière. Elle se raccroche in extremis à un avion que quelqu’un avait laissé trainer là, puis chute, non sans avoir pensé à se saisir du parachute que le scénariste avait laissé à 50 centimètres d’elle. La scène est d’ailleurs disponible :

Vous noterez qu’apparemment, il est possible de déployer un parachute que l’on tient dans ses bras sans le lâcher, c’est bon à savoir ! Vous noterez également que le parachute est plein de trous alors qu’il n’a vraisemblablement jamais été utilisé… Lara se prend quelques arbres, et atteint finalement le sol avec la grâce d’un caillou. Elle se prend au passage une branche dans le bide, qu’elle retire avec peine.

La nuit tombe et Lara, bien amochée, a dû mal à dormir. D’autant que le bras droit de Mathias a réussi à la pister et tente de la tuer, en l’étranglant… Mais Lara, forte de son expérience sur le ring de boxe, prend l’avantage et étrangle son assaillant. Mais pas le temps de niaiser, elle aperçoit au loin un vieux barbu qui semble habiter l’île depuis longtemps… Qui cela peut-il bien être ? Robinson Crusoé ? Tom Hanks ? Elle le suit, escalade une falaise et vous l’aurez compris, retrouve son père.

Au départ, il est un peu foufou mais reprend vite ses esprits quand il comprends qu’il s’agit bien de sa fille et non d’une vision. Il soigne Lara en la remerciant d’avoir brulé toutes ses affaires, car comme ça personne ne trouvera jamais le tombeau d’Himiko ! Lara levant les yeux au ciel, son père comprend alors que merde, il aurait peut-être dû la mettre, cette capote.

Papa Croft aurait peut-être dû lui indiquer comme ceci

Le mal étant fait, Lara décide d’aller rechercher son carnet au campement de Mathias, et se munit donc d’un arc (car un subtil flashback nous a montré qu’elle en faisait étant petite), et s’en va pour casser deux trois mâchoires. Une fois sur place, elle se faufile jusqu’à la tente du boss sans problème et croise finalement Lu Ren, qui a été gardé en vie (donc on laisse vivre les gens qui se rebellent et on tue les gens qui toussent, très bien).

Ce dernier décide de l’aider à nouveau et déclenche une émeute : les balles fusent et Lara pourrait s’échapper… Sauf que son père est venu lui aussi, car il aime bien déconner. Il se dirige vers la porte du tombeau, une sorte de casse-tête chinois géant. Là- bas, Mathias le tient en joue, et Lara les rejoint en tuant quelques sbires au passage. (À noter qu’elle ne loot même pas les corps, cette noob).

Pour sauver son père, Lara n’a pas le choix : elle doit ouvrir la porte. Combinant son intellect supérieur et ses skills en grimpette, elle y parvient, et c’est ainsi que Lara, Richard, Mathias et quelques-uns de ses sbires s’engouffrent dans l’antichambre de Himiko…

« Rhaa putain il est où ce moustique ? »

Forcément, le trajet jusqu’à la tombe de la sorcière ne se passe pas super bien, puisque certaines dalles sont piégées. Heureusement, c’est selon le bon vouloir du scénariste : Lara marche sur une dalle piégée et… c’est un sbire qui décède, empalé par un pieu sortant du sol. Plus loin, Lara utilise la vision d’aigle pour constater que 10 mètres devant, en contrebas, il y a moult squelettes visiblement morts de décès. Du coup, plutôt que de sauter et de mourir, on décide de placer une échelle à l’horizontale afin de franchir le précipice.

Un autre piège s’active à cause d’une dalle, et le sol de la pièce tombe en morceaux, petit à petit bien entendu. L’énigme est résolue rapidement (il fallait combiner des statuettes colorées pour trouver la couleur de la vie, je vous laisse réfléchir, c’est pas facile) et le groupe arrive enfin au sarcophage de Himiko.

Le sarcophage est ouvert par les deux sbires encore en vie, qui tentent également de soulever le corps de la reine-sorcière-momie. Et là, c’est le drame. La main d’un des larbins se… décompose ! Il s’avère finalement que rien n’était surnaturel dans les décès liés à Himiko, elle était simplement porteuse saine d’une maladie. Et pas un rhume.

sarcophage
« Bobby ouvre moi ça, aucun sbire ne doit être en vie à la fin du film »

Sa contamination est rapide, et dans la panique, il ouvre le feu sur tout le monde mais en particulier sur le second sbire, qui tombe à terre… Mathias se prend une balle dans la jambe mais parvient à s’enfuir en emportant avec lui un petit doigt momifié dans un sachet en plastique, tandis que Lara est poursuivie par le troisième et dernier sbire restant, Didier, qui vient de se prendre un piolet dans le bide, mais bon ça va.

Lara esquive moult pièges rotatifs grâce au Parkour et à la commande « Glisse » mais Didier lui n’est qu’une sorte de militaire surentrainé, alors il finit par se faire écraser. Pendant ce temps-là, Richard se fait toucher comme un con par le sbire contaminé tombé à terre plus tôt ! Il sait qu’il va mourir à petit feu, alors il décide de se faire exploser pour sceller définitivement le tombeau. Après des adieux larmoyants, Lara court après Mathias, un piolet à la main (elle oublie de récupérer le pistolet de son papa mais je suppose que son inventaire était plein).

Lara retrouve Mathias alors que ce dernier est sur l’échelle à l’horizontale de tout à l’heure. S’ensuit une séquence tellement débile que je m’en vais vous faire un dessin :

Vous aurez remarqué que moi, j’ai mis tous mes points de compétence en Paint

Dans cette situation, en tant que scénariste, que faites-vous faire à Lara ?

A. Lara jette son piolet dans le dos du méchant, il tombe et décède.
B. Lara s’avance et plante son piolet dans le dos du méchant, il tombe et décède.
C. Lara saute grâce au Parkour sur l’échelle devant le méchant,  fait deux mètres, fait tomber l’échelle, et le méchant tombe et décède.
D. Lara lâche son piolet, saute devant le méchant, et entame un combat de boxe.

Bref. Moi j’aurais opté pour la C. comme ça Lara aurait pu lâcher un petit « Ce tombeau sera votre tombeau ! » mais non, il faut bien entendu qu’elle tente l’invraisemblable. Lara met quelques taquets à Mathias et tous deux se retrouvent du côté du piolet. Là, Lara se souvient de la réponse C. et fait tomber l’échelle… En étant du mauvais côté, donc.

Le combat reprend, Mathias tente d’étrangler Lara, mais c’est mal connaitre ses nouveaux pouvoirs ! Elle prend l’avantage et parvient à mettre le doigt (que le bougre avait subtilisé) dans sa bouche (dans sa bouche à lui hein, sinon c’est con). Mathias est alors contaminé, et Lara abrège ses souffrances en le poussant dans le ravin. Victoire !

Sauf que c’est à ce moment là que Richard explose tout, causant ainsi une course-poursuite entre Lara et la grotte qui s’écroule. Lara utilise sa compétence de saut et son piolet pour passer de l’autre côté du précipice, et parvient finalement à atteindre la sortie avec notamment l’aide de Lu, qui était resté à l’extérieur.

L’hélicoptère qui devait récupérer Mathias débarque mais se fait bien entendu détourner : tout le monde peut enfin rentrer ! Lara rentre à Londres et cette fois-ci, pas de souci, Papa est bien mort alors c’est ok pour signer la paperasse, sous le regard honnête de cette chère Anna.

Le regard honnête de cette chère Anna

Après la signature, le notaire donne à Lara le bouquin contenant le nom de toutes les sociétés dirigées par les Croft et donc Anna. Dans celui-ci, on peut y apercevoir le nom de la société pour qui bossait Mathias ! Anna est donc une traître et travaille pour la Trinité, qui l’aurait crû ? Pas Lara en tout cas, puisque Anna est déjà bien loin quand la supercherie est révélée. Tant pis après tout, on réglera ça dans Tomb Raider 2.

Pour finir, Lara retourne voir Nick Frost afin de récupérer son médaillon. Elle en profite également pour adresser un clin d’œil assez subtil aux fans de la saga, au moment où elle doit choisir une arme :

Et voilà, c’est enfin fini. Malheureusement, pas de scène post-générique avec Samuel L. Jackson pour annoncer le Cinematic Universe réunissant Lara Croft et Nathan Drake du futur film Uncharted, dommage.

À noter qu’à la sortie d’Hitman, le producteur Adrian Askarieh avait indiqué :

« Si tout ne dépendait que de moi, il y aurait Just Cause, hitman et Lara croft dans le même univers. Deus Ex serait le futur de cet univers, et Thief en serait le passé. »

Alors non, arrêtez ça tout de suite.