Après un premier article totalement objectif sur les non-envies des gamers qui attendent avec impatience la conférence d’EA, Microsoft et Bethesda, place à notre avis objectif sur ce qu’on attend pas des conférences de Devolver, Square Enix et Ubisoft. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

 

La conférence Devolver 

Devolver est connue pour être la petite boite indé la plus productive en matière de “AAA Indépendant”. C’est un peu le seul espoir pour le petit Thibaut-Mathieu de trouver des jeux de qualités adaptés à son mode de vie.

Mais si vous savez, on en a tous vu un comme ça : il a des parents super stricts sur l’argent et les jeux vidéo, il se trimbale un PC datant de 2005 qui peine à faire tourner League Of Legends (son jeu multijoueur préféré car gratuit et léger, mais il y joue “pour le fun” vu qu’il est bronze) et surtout sa connexion est médiocre, du coup il connaît tout les jeux indés qui pèsent moins de 5 Go et qui tournent avec 2 Go de ram et une carte graphique intégrée Intel (optionnellement, les animés full weeboo sont son seul divertissement et la seule console qu’il possède est la Wii U car c’est pour la famille).

Pour vous resituer un peu les productions (et éditions) de la firme, Devolver est à l’origine de jeux comme Hotline Miami, Enter the Gungeon, Shadow Warrior 1 & 2 ou encore Always Sometimes Monsters (et d’autre trucs moins connus comme les réédition de Serious Sam)


Alors ici à la rédaction on ne possède que des machines de guerres master race avec double écrans 8K payés avec la pub que vous vous prenez dans la tronche sur le site, du coup jouer à des jeux indés sous RPG maker ou Unity est prohibé.

Et en plus, les jeux rétros sont souvent super moches (car oui le côté 8bits/16bits n’excuse pas tout) mais nous allons malgré tout suivre cette conférence et prier pour que certaines bouses n’en ressortent pas.

A votre avis, jeu mobile low-cost ou futur AAA sur PC ? Chez Devolver on ne voit pas la différence.

1. Genital Jousting VR edition

Alors si vous parlez anglais, c’est exactement ce à quoi vous pensez. Si non, laissez moi vous expliquer le principe trop mdr de Genital Jousting qui a fait hurler de rire de part sa décadence la tweeto et facebookosphère : vous êtes un chibre calibre 50 et devez gagner vos parties en pénétrant le derrière des chibres adverses. Vous voyez le concept ? Vous voyez la VR ? Vous avez besoin d’un dessin ?

JVLOL est un site tout public (et ad-friendly). En revanche vous pouvez trouver moult exemples sur Pornhub section “Gay Porn VR”

2. Un jeu 8 bits random “en hommage à la bonne époque”

  • “Eugneugneu le rétro c’est comme avant, comme à l’époque où tout était meilleur”
  • “Eugneugneu tes AAA downgradés valent pas mon jeu avec une palette de  8 couleurs, comme à l’époque où tout était meilleur”
  • “Eugneugneu moi au moins j’ai pas besoin de mettre 2000 € dans un PC pour m’amuser”
  • “Eugneugneu la mode des jeux linéaires on en a marre. Tous les AAA là… nous on veut des rogue-like et des jeux innovants qui ne mettent pas en avant les graphismes et le panpan boomboom”

Mais bon, on en doute pas, il y en aura malgré tout. Ça ne coûte rien à produire et c’est plié en 1 semaine par un stagiaire en “gaming concept & design” qui ne sera pas payé pour avoir fait un jeu qui se vendra comme des petits pains à Thibaut-Mathieu.

3. Euh en fait le 2. vient de résumer la conférence Devolver dans son intégralité du coup on va passer à la suite hein

 

La conférence Square Enix

Square Enix c’est deux branches bien différentes :

  • Une division US, qui s’occupe de pondre de la bonne merde américaine comme Tomb Raider la 10/10 intello et sportive, Just Cause qui a un gameplay aussi répétitif que les arguments des pro Nintendo pour défendre Breath of the Wild, Hitman qui a été enterré après Blood Money (et déterré pour être battu à coup de pelle à la sortie du jeu de façon épisodique) et aussi Life is Strange qui a su prouver à l’international que nous, les français, sommes capables de faire pire que Telltale niveau narration.
  • Une division kikoojap qui produit… de la bonne merde à l’américaine comme le fameux Roadtrip Californien qu’était Final Fantasy 15 ou Kingdom Hearts, un jeu où le héros se balade dans les univers Disney. Quelle idée.

1. Des Housses Sex 5

Après un reboot de la série en 2011 qui abordait un débat plus complexe que ses prédécesseurs sur les dangers économiques, politiques, militaires et sociaux de l’augmentation humaine, le second Opus rebooté (et 4e de la licence) a décidé de poursuivre l’aventure d’Adam Dépressif Jensen en tournant son débat sur … le terrorisme et les camps de concentration pour augmentés ? ಠ_ಠ

Le nazisme anti-robot devient donc quelque chose dans ce jeu, on peut donc s’attendre à ce que le 5e opus se passe avec des LGBT+A(A = augmenté) et que le message véhiculé soit  que même les SJW avec des poitrines en aciers et des bras pénis rose ont le droit à une sexualité.

Je ne vous parle pas de Deus Ex 5 et des SJW par hasard d’ailleurs, ce screen serait un leak du motion capture en train d’être réalisé

2. Kingdom Hearts 3.2.2/XVII semi final [ending chapter] ~roXas~

En faite c’est juste version remastered UHD pour PS4 pro de Kingdom Hearts 1.5 HD Remix, Kingdom Hearts 2.5 HD Remix, Kingdom Hearts Chain Of Memories, Kingdom Hearts 358/2 Days, Kingdom Hearts Birth By Sleep, Kingdom Hearts Coded, Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance et Kingdom Hearts Birth By Sleep [Final Mix] 0.2. De quoi patienter en attendant la suite.

Vous pensiez que c’était un troll bas de gamme ? ( ͡° ͜ʖ ͡°) Pas de ça chez nous

3. Final fantasy XV (15 (quinze)) mobile édition

Comme vous pouvez le voir sur cette liste, Square Enix adore sortir des jeux mobiles, et surtout des Final Fantasy. Pourquoi ? Ça ne coûte absolument rien et c’est une licence connue chez les old-fag  kikoojap donc le succès est déjà assuré. Il ne manquerait plus qu’un portage sur téléphone pour faire suite au portage PC  ( ͡° ͜ʖ ͡°).


Attendez  ಠ_ಠ

                                                         What the …
                                                           … fuck ?

 

La conférence Ubisoft

Beaucoup de choses se sont passées pour Ubisoft depuis 2017. Tout d’abord, 2 grosses annonces ont été faites à l’E3 2017, la première étant un nouveau Just Dance 2018 et la seconde un partenariat avec Monsieur Mario lui même pour un crossover entre les Lapins Crétins et Mario sur Switch, un geste fort qui montre nos liens et notre passion pour le Japon.

(Y a eu BGE2 aussi, mais de toute façon on verra pas le jeu sortir avant 2020, donc on s’en fout). Ensuite, au cours de l’année, Ubisoft a dégagé Bolloré (qui rappelons le, adorait détruire tout ce qu’il avait entre les doigts tant qu’il y avait de l’argent à la clé.) de sa table de décisionnaires. Toutes ces bonnes nouvelles n’annoncent que du positif pour Guillemot et les bretons indépendantistes, mais il y a quand même des choses qu’on ne pourra pas laisser passer¯\_ツ_/¯

1. Bayonetta + Lapins Crétins : KingDOM Battle

Imaginez 2 secondes la belle et séduisante Bayonetta se battre au coté de nos chers lapins hurlants made in France ? Comme on en sait peu sur le prochain Bayonetta 3, on est jamais à l’abri d’une petite blague de la nouvelle alliance Nintendo/Ubisoft pour nous pondre un jeu « délirant » mais avant tout « mature » dans l’univers des Minions : Origins (je parle toujours des lapins pour ceux qui n’arrivent pas à suivre). ¯\_ツ_/¯

Dans tout les cas, Guillemot semble vouloir redonner vie à ses créatures que l’on a souhaité voir disparaître à la seconde où Rayman a été mis de côté pour être remplacé par une image de merchandising  au hurlement insupportable.

                           En 2020, on aura peut être un crossover « Lapins crétins XXX Fistinière »

2. Assassin’s Creed X God Of War : Kingdom Battle

Assassin’s Creed Origins avait décidé d’assumer (enfin) son côté fantastique avec son délire de la pomme qui traîne depuis 14 ans en proposant des missions de chasses aux dieux et autre bêtes mythologiques égyptiennes. Et surprise, Ubisoft compte remettre le couvercle cette année avec les Grecs.

On peut donc s’attendre à combattre différent dieux déjà connus pour tout ceux qui ont dosé les cours de grecquerie au collège, en espérant que ce soit aussi cool que Age Of Mythology.

On peut également espérer voir monter sur scène cette année le papa de Kratos et Guillemot dos à dos tenant une lame d’assassin et une hache nordique pour annoncer l’ultime crossover où le dieu de la guerre grec et le héro encore inconnu de AC: Odyssey se mettront sur la gueule à grand coup de gifle de daron du Ve siècle.

Du coup vous êtes prévenus, dans 2 ans vous avez un Assassin’s Creed qui se passe dans les pays nordiques. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

3. Splinter Cell : Battle Royale

Ce n’est sans doute pas une surprise, Splinter Cell sera annoncé cette année. On le sait car tout d’abord, Ubisoft a tenu à remettre le bon vieux Sam Fisher dans ses jeux en l’intégrant dans  une mission sur Ghost Recon Wildlands, mais aussi parce qu’il a malencontreusement (( ͡° ͜ʖ ͡°)) été leaké par WalMart.

Un retour est donc prévu pour le jeu d’infiltration le plus mauvais de ces dernières générations, juste au côté de Hitman dernier du nom, où toute la difficulté des premiers opus a été remplacée par un Wallhack et un Aimbot intégrés au gameplay.

Mais ce qui pourrait vraiment nous surprendre, c’est que ce dernier soit adapté en Battle Royale. Vous imaginez, une game à 100 agents tous suspendus à des poutres et autres lustres telles des Batmans Bretons sans jamais se croiser une seule fois ? Le fun serait palpable ( ͡° ͜ʖ ͡°).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here