Counter-Strike : Global offensive : E-sport ou argent facile ?

3
2671

Quel monde magnifique que celui de l’e-sport ! Lol, Dota, Starcraft ou encore Heartstone. Mais aujourd’hui au diable les RTS ou les Moba. En effet, nous allons nous intéresser au célèbre FPS : Counter-Strike : Global offensive. Ce jeu connu de tous est l’exemple type d’une licence qui à réussi. 

L’e-sport est devenu un business comme un autre : Valve en a conscience. 

Counter-strike est un FPS développé par Valve. Le gameplay est simple: deux équipes s’opposent, terroriste et antiterroriste. L’équipe terroriste doit poser la bombe l’autre doit l’en empêcher.

Counter-strike : Global offensive domine aujourd’hui la scène e-sport internationale. Cette évolution a son importance économique. En plus d’augmenter les ventes Steam, l’e-sport attire des sponsors, des fans. Valve a su tirer profit de cette évolution : les joueurs de CS:Go peuvent désormais parier sur les matchs à l’aide de sites spécialisés. Ces paris utilisent les skins d’armes et achats intégrés au jeu (micropaiements). Les bénéfices de ce système permettent à Valve de grossir la fortune déjà colossale de son directeur : Gabe Newell. Fortune aujourd’hui estimée à plus de 2.2 milliards de dollars.

lololol
Un jeu multiculturel : regroupant de l’e-sport, la culture russe et Lord Gaben.

A noter que pour obtenir des skins d’armes dans Counter-strike, il faut jouer souvent. De plus, il y a une limite de drop par semaine. L’autre solution est d’ouvrir des caisses, obtenues en jeu, avec une clé que l’on doit acheter. Récemment on a pu voir le prix des clés augmenter. (approximativement de 2 euros à 2.15 euros). Lorsque vous ouvrez une caisse vous obtenez un skin aléatoire d’arme plus ou moins rare.

hougnougnagnekey02
L’ouverture des caisses débloque par exemple un couteau de kévin ou un awp couleur orange flashy.

Certains n’hésitent pas à dépenser des sommes énormes dans les micropaiements. Ce dans l’espoir d’obtenir le gros lot. Mais sachez-le, vous perdrez votre argent. Preuve a l’appui : vidéo en anglais, pour ceux qui n’ont pas le Bac, passez votre chemin.

Tout est bon pour faire de l’argent.

7777006825_hyper-cacher
Une des prochaines maps proposées par valve en match compétitif serait inspirée des événements de l’hyper cacher à Paris

Les casuals gamers s’intéressent à l’e-sport.

Autre évolution dans le milieu de l’e-sport, les femmes commencent à s’intéresser aux FPS : de plus en plus d’équipes féminines Counter-strike font leur apparition. Il semblerait qu’il ne suffise plus de montrer ses seins et de jouer à Heartstone sur Twitch pour faire de l’argent.

Le futur de twitch
Le futur de Twitch (exemple au hasard)

Ci-dessus un exemple du pseudo e-sport féminin sur Twitch : un business ou du détournement d’argent ? T-shirt d’une équipe connue de counter-strike, siège gaming, cheveux roses : une seule chose manque, le skill.

Des gens ont dû se faire avoir !
Le tableau des donateurs. Des gens ont dû se faire avoir !

J’ai cherché sur Twitch et comparé aux hommes ayant approximativement le même nombres de vues, elle obtient des dons 4 fois plus conséquents. On peut donc affirmer que la poitrine est un argument des plus convaincants. Je vous laisse sur ça.

3 COMMENTS