Les plus grandes stars étaient présentes
Les plus grandes stars étaient présentes

Comme chaque année a eu lieu à Toulouse un des plus importants rassemblements dédiés à la culture vidéoludique, j’ai nommé : le TGS. Cependant, la vérité est bien différente de ce qui était annoncé. Heureusement, Jeuxvideo.lol est là pour vous exposer la vérité et rien que la vérité. 

Nous arrivions le samedi matin, peu avant l’ouverture des portes. Quelle joie de passer devant toute la queue, exhibant fièrement Jeuxvideo.lol sur le poitrail. Très vite, nous faisions face à des problèmes d’organisation et à un personnel absolument au courant de rien. C’est un peu agacés que nous parvînmes enfin à pénétrer dans le salon. Ce dernier se composait de 4 halls, dont à notre grande surprise : un seul etait dédié aux jeux-vidéos !

Et il fallait le voir ce hall, tout petit comparé aux 3 autres. A l’intérieur, l’on y trouvait :

-Un coin indépendant où les étudiants en gamedesign nous présentaient leurs jeux dont on se serait bien passé.

-Un endroit pour tester l’Oculus Rift à l’aide d’une horrible démo en 10 fps probablement développée par des stagiaires sous-payés.

-Un coin Nintendo où se réunissaient les enfants et les victimes « élitistes » que sont les fans-boys de Big N.

-L’incontournable endroit regroupant les pucix de LoL, sortis de chez eux pour venir tester un jeu sur lequel ils ont déjà plus de 3000 heures de jeu. « Mais cette fois-ci c’est pas pareil, y a des gens à côté, c’est un peu comme si j’avais des amis, hein maman ?« . Sans surprise ils ont exactement le même comportement, soit jouer mal et engueuler leurs team-mates via le chan (ils n’osent même pas se parler IRL).

Selon toi ami lecteur, combien de puceaux y a t'il sur cette photo ?
Selon toi ami lecteur, combien de puceaux y a t-il sur cette photo ?

-Le Versus Fighting, pourtant master-race de l’e-sport n’était quasiment pas représenté. Aucune queue pour faire un match de SF4, alors que pour passer 45 minutes sur LoL, y en avait des cons alignés…

Master-race en action !
Master-race en action !

-Au fond de la salle, un endroit « réservé » à l’e-sport, centré sur HotS. (Encore une fois une grosse excuse pour amener son ordi et faire comme d’habitude, mais dans une salle cette fois.) J’ai même vu un gars aller sur Twitch pour mater un stream sans rapport avec le TGS.

Heureux sont les simples d'esprit (a.k.a les joueurs de MOBA)
Heureux sont les simples d’esprit (a.k.a les joueurs de MOBA)

-Enfin un coin retro-gaming qui comme souvent, bidait terriblement. (Normal me direz-vous c’est de la merde.)

Quand je vous dit que c'est de la merde le rétrogaming...
Quand je vous dit que c’est de la merde le rétrogaming…

Mais alors me direz-vous, qu’est ce qui remplissait les 3 autres halls ? Devinez !

Partout autour de moi évoluaient librement des milliers de weaboos (comprendre de dégoutants fan d’anime et mangas). Tous cosplayés en personnages plus ridicules les uns que les autres. Difficile d’être crédible quand on pèse 120kg et qu’on porte une perruque de Sasuke non ? (Je dois reconnaître que certains cosplays étaient admirablement bien faits et incroyablement sexy dans certains cas…) De plus, non content de ruiner la réputation de l’e-sport et des jeux vidéos, League of Legends ruinait aussi la crédibilité de ces cosplayeuses que l’on aurait préféré voir en Samus Aran qu’en Jinx…

Au final, on se sent souvent gêné lorsque l’on se ballade dans les allées du TGS. Gêné pour ces cosplays raté et surtout, gêné par le cancer de cette génération qu’est le mouvement « Free Hug ». Souvent représenté par l’adolescent typique en manque de  contacts physiques avec une personne du sexe opposé. On ne peut que rire de ces gens, d’un rire jaune toutefois…

L'irone de cette photo...
L’ironie de ce cher Socrate…

Au détour d’une allée nous sommes tombés sur le stand de Kayane, cette dernière était entrain de faire des dédicaces à un public constitué à 95% de mecs qui ne rêvent que de se la taper. N’écoutant que mon courage, le valeureux reporter que je suis s’élança afin d’obtenir des réponses à des questions qui me brûlaient les lèvres ! Elle parut hésiter, en effet les interviews ne sont censées être que sur programmation (évidemment les médias indépendants peuvent se brosser pour en avoir une).  Heureusement, m’aidant de mon fort charisme je parvint à la convaincre de m’accorder une courte interview que voici.

Le fameux sexy ryu
Le fameux sexy Ryu

(Après ça elle n’acceptera pas de me défier sur Street Fighter, je devais sans doute trop l’impressionner.)

En conclusion, que retenir de ce TGS ? Premièrement, qu’il n’a de « Game » que le nom. Deuxièmement que LoL est un cancer se répandant plus vite que tout, affectant chaque joueur qu’il le veuille ou non tant sa présence est devenu incontournable dans les salons et tournois. Troisièmement que cette génération d’autistes fans de manga à atteint un tel niveau que nos ancêtres morts en 14-18 regrettent de s’être battus pour ça.

Quand les toilettes sont à la turque, cela ne présage rien de bon...
Le bon côté du salon, toujours aussi fun et convivial les chiottes turques !

PS : Nous avons eu la chance de rencontrer la super équipe de SaturdayMan, une websérie qui s’annonce absolument géniale, je vous invite à y jeter un œil !

Remerciements photos : Pramuki

5 COMMENTS

  1. si non a moins que j ai mal lu, tu ne nous a pas dis de quoi etait composer les 3 autres hall hormis les cosplay, kayane les free hugs …

    bref tu nous dis quel personnes sont dans les autres halls mais pas les stand . si c est pas du jv c est quoi ? des vendeur de DvD ? x)

LEAVE A REPLY