Kojima serait-il raciste ?

5
1582

Non content de vendre un jeu pas terminé, il semblerait que l’ami Hideo ait un problème avec le noir. Notre oeil d’artiste (ou de fanboy, c’est selon) aurait en effet pu comprendre la redirection bien plus sombre et mature prise par la série Metal Gear Solid si son créateur ne s’était pas senti obligé de nous mettre dans la peau d’un esclavagiste américain. En effet, la majorité du jeu consiste à infiltrer des camps, habillé de sa superbe combinaison moulante en latex, pour kidnapper et fultonner des centaines d’africains afin de les endoctriner pour les faire récurer nos chiottes à la Mother Base. Outre la répétitivité lassante des missions, on serait en droit de s’interroger sur le message qu’a voulu transmettre Kojima dans son nouveau jeu. C’est donc ça, la fameuse surprise inédite, jamais réalisée auparavant dans l’industrie du jeu vidéo ?

Le scandale éclate. Alors que la presse internationale s’enflamme, un de nos talentueux hacker a su dénicher parmi les fichiers du jeu une certaine scène de fin du jeu issue de la mission 51 qui aurait été censurée à un stade avancé du développement, dont voici une image exclusive.

Kojima raciste ?
Scène de fin du jeu coupée où l’on peut voir Hideo Kojima poser fièrement devant son équipe de développeurs.

C’est bon en fait, tout est pardonné, on y voit Kojima porter un tee-shirt noir, ce qui signifie probablement qu’il a encore réussi à duper le monde entier sur ses véritables intentions. Quel twist mes amis !

Quel génie scénaristique ! Amusez vous bien à fultonner Marcelin-Dimitri et Constantin-Kobundé en boucle pendant 70 heures de jeu.

5 COMMENTS

LEAVE A REPLY