Vous le savez probablement mais le 21 décembre prochain sera le beau jour de la sortie d’Assassin’s Creed au cinéma. Et cette fois, comme il n’y a pas qu’Ubisoft d’impliqué, on est en droit d’espérer une adaptation de JV de qualité, ce qui changera énormément de ce que l’on a pu voir jusqu’à présent…

Tout d’abord, voici le pitch du film :

Grâce à une technologie révolutionnaire qui permet de décrypter la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre, Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle. Callum découvre ainsi qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, et amasse les connaissances dont il aura besoin pour affronter dans le monde moderne une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

AC5
                  Bonjour, je suis classe

Synopsis qui rappelle donc les jeux, tout en prenant soin de ne pas être l’adaptation directe de l’un d’entre eux, ce qui est loin d’être une mauvaise chose, puisque ceci évitera notamment les complaintes des gens qui pensent qu’une adaptation cinématographique se doit d’être un copié-collé du jeu d’origine (quel intérêt dans ce cas ? Je ne sais pas vous mais en ce qui me concerne, j’aime être un tantinet surpris une fois dans la salle obscure).

Le film est réalisé par Justin Kurzel, notamment connu pour le récent MacBeth, un film fort loin d’être mauvais. Jouaient déjà en son sein Michael Fassbender et Marion Cotillard, qui reprennent donc les premiers rôles pour Assassin’s Creed, ce qui à nouveau, est une bonne chose.

De plus, Fassbender est également l’un des producteurs, et a grandement contribué à ce que le film se fasse, tout simplement, et quand un acteur s’implique corps et âme dans un projet, ça donne souvent du très très bon.

En second rôles, nous avons du bon français en la personne d’Ariane Labed, et de Denis Ménochet, internationalement connu pour son rôle dans la scène introductive inoubliable de Inglourious Basterds.

Et ce n’est pas fini : Brendan Gleeson et Jeremy Irons sont également de la partie, ce dernier jouant Alan Rikkin, le PDG d’Abstergo Industries, déjà présent dans les jeux.

Casting véritablement qualitatif donc. Et un bon réal. Et des gens impliqués. Wow, mais c’est que tout ça sonne bon, ça change et ça fait du bien.

macbeth
                     Si la photographie d’Assassin’s Creed est semblable à celle de ce film, damn.

Lors d’une interview, Fassbender a donné quelques petites informations à propos du film. On sait donc désormais que la plupart des scènes ont été tournées en décor réel, et que les scènes de combat bien que nombreuses n’en sont pas pour autant bâclées. Il continue en expliquant que les cascades et autres grimpettes ont réellement eu lieu, notamment à l’aide de cascadeurs comme Damien Walters qui après recherche semble effectivement être un fifou de la cabriole.

Enfin, Fassbender compare calmement le film à Matrix, un petit film sf d’un autre millénaire, en soutenant que l’œuvre finale parait tout à fait crédible en dépit d’une intrigue à base de mémoire ADN. Il termine en évoquant le « voyage » que sera le film.

AC2

AC1

AC4

Bisous mortels.

3 COMMENTS

    • Je ne suis pas sûr, y aurait eu un pilote swag et après c’est très variable. Là hop un gros truc d’un coup, et si ça marche y aura des suites à d’autres époques, ce qui peut être sympa et changer des « suites » lambdas de films

LEAVE A REPLY