Ce mercredi 2 décembre, notre cher Nicolas Sarkozy, alors interrogé à l’antenne d’Europe 1 à propos de la décision prise par les magasins de jouets de ne pas vendre de fausses armes pour Noël, tenait les propos suivants :

« Si on s’attaque à l’armement du père Noël, on pourrait peut-être regarder de plus près ces jeux vidéo d’une violence inouïe qui sont dans tous les cadeaux qui sont donnés. Je pense qu’il y a des priorités et pour moi, la priorité, ce n’est pas le désarmement du père Noël »

Très bien. Nous avons donc encore et toujours le droit à ce sempiternel discours sur la violence dans les jeux-vidéo, et la violence IRL qui y serait liée. Magnifique, surtout quand on sait que de nombreuses études contredisent ce poncif dépassé depuis déjà bien longtemps.

sarkooo
                                        Ah bon ?

À mon humble avis, c’est plutôt les déclarations de ce genre qui suscitent en nous une envie soudaine et irrémédiable de distribuer quelques claques.

C’est simple, ce serait comme dire que des jeunes cons qui causent des tueries dans leur lycée le font à cause de leur intérêt pour un certain genre de musique. N’importe quoi n’est-ce pas ?

Il est vrai en revanche qu’avec des paroles du type « Parce que le savoir, c’est le bien », on peut avoir envie de donner des baffes. Vraiment.

Également, rajoutons que tous les plus gros noms du JV (EA, Ubisoft, Bethesda, Activision-Blizzard..) ont après les récents attentats suspendu les campagnes de promotion de leurs FPS sortis ou sortant le long du mois de Novembre, par pur respect et avec une décence bienvenue.

Sarko circonspect
 Respect ? Décence ? Honnêteté ? M. Sarkozy reste dubitatif devant des termes si abstraits

Ah et comme je pense à votre bien-être et votre probable envie de déstresser en cette fin de journée, vous pouvez à votre guise donner des baffes à Sarko en cliquant sur l’image ci-dessous :

Slap Sarko
                                                PS : 392 comme high score perso

Bisous.

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY