Nous voici donc en route pour une chatoyante critique de Warcraft. Elle sera saupoudrée  des diverses remarques d’une journaliste professionnelle, parce que c’est important de prendre en compte l’avis des meilleurs.

Mais aussi l’avis des autres. Et malheureusement, celui-ci semble unanime :

1

Mince alors, voilà qui n’augure rien de très bon…

Le film a pourtant l’air sympathique non ? N’est ce pas le messie tant attendu, la première véritable bonne adaptation de jeu vidéo ?

2

Décidément….  Oh mais attendez, qu’est-ce donc que ceci ?

screenshot
                     Suffisamment gros c’est bon ?

Que diable faut-il comprendre du coup ? Notes truquées ? C’est soit ça, soit les propos professionnels précédents ont pour objectif de descendre le film et de nous duper quant au bon succès public du film… Mais ce sera quand même un peu salaud, et pas très pro.

D’ailleurs regardez, voici venir une preuve de l’honnêteté de la journaliste, ce qui montre que j’ai parlé un peu vite : 5 lignes entièrement véridiques sans parti pris pourri :

3

Eh non, c’était un piège, c’est le synopsis du film voyons… Film par ailleurs réalisé par Duncan Jones, qui

4

Mhm oui certes mais est-ce que présentement ça a de l’importance ? Est-ce que ce ne serait pas mieux d’évoquer ses précédents films ?

Non ?

Non. Apparemment.

Bon je vais le faire alors. Duncan Jones est aussi le réalisateur de deux films de sf franchement très sympathiques : Moon et Source Code. Et si vous ne les avez pas vus, hop hop hop, on se bouge un peu et on va les regarder sans trop se renseigner dessus : Sachez juste que c’est cool et agréable à regarder.

Et Warcraft, au grand dam de certains journalistes, l’est aussi.

Car tout d’abord le film est beau. Les bandes-annonces ne vendaient pas du rêve mais on aurait tort de s’y fier, celles-ci sortant bien souvent trop longtemps avant la finalisation des effets spéciaux des films… Alors qu’au montage final, ça dépote pas mal : Les paysages sont grandioses et sont fidèles au matériau de base, les Orcs semblent palpables (ce que j’aimerais palper un Orc..) et les nains bien vivants. Le seul bémol concerne les elfes, aperçus certes brièvement mais dont les grandes oreilles en mousse peuvent laisser perplexe. La magie en revanche est superbe et est surtout parfaitement intégrée à l’histoire, il ne sera pas question dans le film d’expliquer son fonctionnement, et c’est tant mieux.

(Film par ailleurs vu en 2D)

Un mot sur ce sujet peut-être ?

prometteur

Woah, mais… Je suis ébahi, je pensais que tout était perdu et que… Ah non attendez.

Cet extrait d’article concernait le trailer du prochain Ghostbusters…

Pitié.

Même Durotan est fort circonspet
                                                        Même Durotan est fort interloqué

Bref, dans l’ensemble le tout sonne vrai et les personnages y participent grandement : Certes un peu de clichés par-ci par là mais rien de repoussant, la synergie entre les héros fonctionne bien. Quand à  l’humour, il est relativement présent mais correctement distillé tout au long du récit : Ce n’est jamais  « lourd » ou « forcé », Il s’agira d’ailleurs la plupart du temps d’un humour visuel ou sous-entendu, qui ne tranche donc pas avec le sérieux de l’intrigue.

L’histoire suit d’ailleurs la trame d’origine dans les grandes lignes et aucun des fans que j’ai pu croiser n’a semblé s’être senti trahi par les changements opérés pour simplifier ou fluidifier l’histoire. Coucou Resident Evil.

On fait tous des erreurs MIlla, tkt
                                     On fait tous des erreurs Milla, tkt

L’un des points les plus surprenants du film est sans doute sa violence lors des séquences de baston : Ça brise, ça transperce, ça découpe, ça écrabouille… Assez étonnant mais vraiment bon à prendre, la puissance des Orcs par exemple se fait vraiment ressentir.

Et tout ceci est accompagné d’une musique fort sympathique, composée par un ptit gars qui a notamment fait cette petite intro pas très connue.

Au calme le Rawin Djawadi, qui propose donc une partition agréable et sans fausse note. On aurait sans doute aimé qu’il y ait un gros thème bien marquant pour le chantonner sous la douche, mais se réécouter la musique de l’épique scène d’introduction nous suffira amplement pour le moment.

Un petit mot sur la musique madame peut-être ? Non ? Plus rien ?

Et non plus rien.

Ah si, des tweets non représentatifs pour faire croire que le monde entier conspue le film. Ce manque d’intégrité me consterne…

5
           Notez la condescendance envers les Youtubers, palpable comme un Orc

Et l’article se conclut d’ailleurs sur 4 de ces tweets mirobolants. Journalismoutai ?

44wyd4pl

a8lmpuyb

Bon, en vrai, le film n’est pas dénué de défauts hein, loin de là. Il va notamment beaucoup trop vite et prend malheureusement peu le temps de se poser, pas facile quand on a que 2h pour raconter un tel prologue à une histoire encore plus vaste.

L’autre défaut qui risque d’en faire tiquer plus d’un est « l’abondance » de paiements, malheureusement un peu trop évidents (coucou la dague, coucou le golem, coucou le fils du héros…).

Mais pas de quoi gâcher le visionnage du film, vraiment pas.

« Globalement, ça fait du bien de se taper un film qui respecte à 100% le background du jeu avec un fan service équilibré plutôt qu’une nouvelle bouse exploitant l’univers du JV et qui prend les joueurs pour des cons. »  – Sheshounet.

Voilà qui est bien dit, comme ça vous avez l’avis global d’un néophyte du lore de Warcraft comme moi, et celui d’un odieux Youtuber que le cousin de David ne doit sans doute pas bien apprécier.

On se quitte sur une dernière bonne blague :

6
                                        (Je l’ai bien grossi pour être sûr qu’il n’y a pas erreur)

Et il n’y en a pas.

tumblr_nmqnc0ppvz1tq4of6o1_400

Bisous.

2 COMMENTS

    • Boah pour des films de ce genre on peut se fier à la note. Pour un film français de type Kev Adams par contre, bien sûr que non :°

LEAVE A REPLY